Manawan Atikamekw Iriniw :: La nation Atikamekw de Manawan

Dépendance économique

Le gouvernement et ses fonctionnaires qui visitaient régulièrement Manawan et les autres communautés autochtones livraient des promesses aux autochtones qui devaient leur facilité la vie.  Les Atikamekw de Manawan furent poussés à faire de l’agriculture et ainsi afin qu’ils délaissent graduellement la chasse et la pêche et de surcroît leur territoire pour ainsi le champ libre aux compagnies forestières.

C’est dans cette optique que le Chef louis Néwashish envoya une lettre au surintendant général des Sauvages.

Lettre de Chef Louis Newashish

20 avril 1894

Envoyé au député surintendant général des Sauvages, au sujet des provisions que lui et sa communauté avait besoin ;

Monsieur, Parti de chez moi plein d’espérance, j’ai été bien surpris en arrivant à St-Michel des Saints, distance de soixante milles, d’y trouver votre lettre avec rien pour nous.  Nous nous étions acheté deux chevaux et si nous voulions commencer à semer et rien que les patates qui sont arrivés.  Si vous pouviez nous donner 40 minots de patates, 40 (minots) d’avoine, 9 (poches) de farine, 9 (picks), une boite de haches, 3 à 3 ½ , il nous faudrait absolument cela.  Tous mes sauvages étaient fiers et contents de vos promesses.  Avec cela, nous pouvions commencer un peu.  J’attends votre réponse et dans 3 semaines nous descendrons pour voir si vous allez nous faire acheter ces différentes choses car ça presse si nous voulons semer cette année.  Votre gouvernement n’est pas capable de nous refuser cela ; car vous mentiriez à votre programme Aidez les Sauvages et les colons !!!  Tâchez d’y penser encore une fois ou tuez-nous !!!  Plus de chasse ou aidez-nous pour apprendre à cultiver.  Votre dévoué, Louis Newashish, Chef des Têtes de boules.

Voici la réponse que le département envoya :

Department’s Note on letter.  Say that the dept regrets that it has not sufficient funds to enable it to send seeds this spring as he was informed by letter of 16th feby.-and they should Endeavour to procure in the vicinity of their reserve.  The small quantity of seeds which they may require for this year. R.G.O.

Après avoir forcé les membres de la nation Atikamekw à délaisser leur mode de vie ancestral, les Blancs et leur gouvernement ne firent rien pour les supporter dans le développement d’un nouveau mode de vie et de production. On les laissa à eux-mêmes.

Ce projet a été rendu possible avec l'appui de Culture
canadienne en ligne
du ministère du Patrimoine canadien.

Patrimoine canadien
Gouvernement du Canada
Passerelle culturelle du Canada
2006-2018. Tous droits réservés.