La procession de la Fête-Dieu au passage devant la maison de César Moar. La deuxième maison était habitée par Charles Nikweto (Nequado), ensuite la maison d’Edmond Ottawa, de Jean-Baptiste Dubé, les premières maisons à deux étages. Ensuite une maison qui servit un temps de «cookerie» pour les employés du ministère, la cinquième maison est celle de Soter Dubé et de sa mère Marie-Célina (Kokom Sirina) (échangée contre celle de Athanase Jacob, son beau-père, demeurant à une autre partie du village), celle du chef d’alors Simon Ottawa, de Pierre Ottawa, de Arthur Newashish, de Henri Dubé, de Harry Flamand, de Isidore Ottawa, de Joseph Flamand (qu’il échangea avec celle de Victor-Abraham située près de l’église, Joseph Flamand travailla comme bedeau à l’église de Manawan par la suite), d’André Dubé et enfin celle que Michel Dubé habita (aujourd’hui la maison de Johnny Mattawa est située en cet endroit). À droite complètement, la maison habitée par Oscar Parent, menuisier du ministère. [4]


[4] Série CTD-D / Diapositives de la collection de Claude Tremblay, employé du ministère des affaires indiennes qui a travaillé à Manawan de la fin des années 1950 et début des années 1960.



Fermer la fenêtre