Le 9 août 1959, une première dans les annales historiques de Manawan, huit jeunes couples mariés, de gauche à droite ; Gonzague Quitich derrière son épouse Marie-Anne Dubé, Philippe Petiquay et son épouse Thérèse Dubé, Marguerite Jacob devant son mari Jean-Pierre Ottawa, Véronique Dubé et son mari Marcel Ottawa, César Jacob se tient derrière sa femme Suzanne Ottawa, Nazaire D. Flamand et son épouse Cécile Ottawa, Jean-Marie Dubé avec sa première épouse Marie Flamand (décédée en juin 1968, foudroyée par le tonnerre dans sa maison) et enfin Madeleine Dubé devant son mari Armand Echaquan (Etcakwan). Le lendemain matin Salomon Dubé, veuf de Marguerite Flamand, se maria avec Agathe Moar, fille de James-Albert (Jimmy) Moar et veuve de Joseph Quitish (fils de Charles). Joseph et Agathe sont restés mariés pendant quatre ou cinq ans. Agathe a été hospitalisée pendant trois ou quatre ans au sanatorium de Roberval, elle était à l’hôpital lors du décès de son mari. Son mari Joseph a resté pendant au moins deux ans au sanatorium du «Parc Savard» près de Québec. De son côté, Salomon a resté veuf pendant deux ou trois ans, sa femme Marguerite Flamand serait donc décédée en 1956 ou 1957 (selon Théophile Quitish). Selon les estimations données par la compagnie de la Baie d’Hudson et les chiffres du gouvernement fédéral, en 1906 à Metapeckeka (futur Manawan), il y avait une soixantaine de personnes. En 2006, la dernière estimation de la population, datant d’automne 2005, est de plus de 2,100 personnes, soit une augmentation de plus de 3,666% depuis cent ans. [4]


[4] Série CTD-D / Diapositives de la collection de Claude Tremblay, employé du ministère des affaires indiennes qui a travaillé à Manawan de la fin des années 1950 et début des années 1960.



Fermer la fenêtre