Nomadisme - Kokoms - Mode de vie et famille

Haute résolution

Pour obtenir une basse résolution, cliquez ici.

Télécharger Windows Media Player

Nous vivions avec toute la famille ; oncles, tantes, cousins, cousines sur notre territoire à «Onikimicik», c’est là que nous vivions. C’est là que nous sommes nés. C’est là que notre Grand-Père nous a dit de vivre pour que nous puissions pêcher pour que nous puissions nous nourrir, vivre…

Quand je repense à la façon dont nous vivions, je me sens heureuse…

Nous apprenions à travailler, à faire des raquettes, on nous a montré beaucoup de choses et aujourd’hui, je me sers encore de cet apprentissage que j’ai reçu…

Aujourd’hui, j’enseigne cette pratique à ceux qui veulent l’apprendre, car nous ne sommes plus nombreux à la connaître.

En été nous vivions ici, le Curé venait à cette période et pas longtemps. Il venait célébrer les baptêmes, les premières communions, les mariages…

En automne, en septembre, les professeurs et le curé repartaient, et nous, nous retournions en forêt.

Nous allions avec notre mère qui nous montrait à tendre des collets. Nous étions beaucoup d’enfants et elle nous emmenait tous. Elle avait notre jeune frère ou sœur dans le «tikinakan» car elle l’allaitait. Et quand bébé pleurait, elle cherchait des branches de sapins et elle les déposait par terre afin d’être plus confortable pour donner à boire au bébé.

Fermer la fenêtre

Si vous éprouvez des difficultés à visionner ce clip en direct, cliquez ici avec le bouton droit de la souris, puis choisissez l'option « Enregistrer la cible sous... » pour sauvegarder le fichier vidéo sur votre ordinateur.