Manawan Atikamekw Iriniw :: La nation Atikamekw de Manawan

Éducation

Debout dans la classe de Francine Taillon en 1961; Carmen Dubé, Suzanne Flamand, Lucienne Newashish, Élizabeth Dubé.C’est en mai 1928 que fut construite une première école à Manawan, les élèves fréquenteront l’école pendant 4 ou 5 mois par année, soit de juin à octobre. Ce fut un des plus grands changements sociaux et culturels qui ait survenu dans la communauté. Le plus haut niveau académique qu’un(e) élève pouvait atteindre était le 4e année. Les matières d’enseignement furent l’arithmétique, lecture et écriture en langue française, le catéchisme et la technique agricole. En ce temps-là, il n’y eut que deux institutrices pour faire les classes à ces jeunes qui venaient passer la période estivale à Manawan après une dure vie en forêt.  Ce phénomène est particulier à Manawan car pour les autres communautés, les enfants durent partirent dans des pensionnats à travers la province.  Mais il est certain que Manawan n’a pas échappé aux pensionnats, plusieurs ont dû partir mais ils étaient un peu plus vieux et plus en mesure de comprendre.  Les derniers pensionnaires sont revenus à Manawan à la fin des années 1980.  Par la suite, Manawan n’avaient pas la place nécessaire dans ses écoles pour accueillir ses étudiants.  Donc après la deuxième année du secondaire, les jeunes devaient une fois de plus quitter Manawan vers Joliette cette fois-ci pour terminer leurs études secondaires.  Les jeunes étaient alors placés dans des familles d’accueil.

Carte de ManawanEn septembre des ces années là, deux autobus remplies à pleine capacité quittaient Manawan vers Joliette, et à la fin de l’année scolaire, un minibus ramenaient les étudiants restants.  Le taux de décrochage était très élevé, parmi les raisons il y a bien sûr la difficulté d’adaptation à une nouvelle famille, à un nouveau mode de vie, le racisme, etc.

Pour palier à ce problème, Manawan a fait construire une nouvelle secondaire qui pouvait accueillir tout ses étudiants, il y a encore beaucoup de travail à faire pour palier à cette situation, mais l’équipe de l’éducation travaille très fort pour améliorer cette situation.

Ce projet a été rendu possible avec l'appui de Culture
canadienne en ligne
du ministère du Patrimoine canadien.

Patrimoine canadien
Gouvernement du Canada
Passerelle culturelle du Canada
2006-2018. Tous droits réservés.